Les + de la formation

L'international

Mobilité étudiante

En ce qui concerne la mobilité étudiante, la section GEII est particulièrement dynamique. Chaque année, au minimum 3, voire 5 étudiants choisissent d’effectuer leur stage à l’étranger. La Grande-Bretagne est la destination la plus couramment choisie en raison de la proximité géographique et des contacts préétablis avec certaines villes. En ce moment, les contacts semblent s'établir durablement avec une entreprise dans l’Île de Man, deux autres à Aberdeen et une possible à Edimburgh (en Écosse).

Un partenariat a été mis en place avec l'institut d'électronique et d'informatique BKBIET à Pilani dans la province du Rajasthan en Inde, à, environ, 150 km au sud-ouest de New-Delhi. Nous recevons tous les six mois deux étudiants indiens qui viennent faire un projet dans notre IUT. De notre côté nous envoyons entre deux et quatre étudiants faire leur stage professionnel  dans cet institut.

La signature de l'accord entre notre IUT et l'institut BKBIET de Pilani en avril 2011.

Nelly Gillet (notre enseignante d'anglais à l'origine de cet accord), deux stagiaires français et les stagiaires indiens déjà venus en France

La classe de français à l'institut indien

Lenaïc et Sébastien, nos premiers étudiants GEII (avril 2011) en stage à Pilani en compagnie des indiens venus en France avant eux

Sebastien s'initie au pilotage d'un vaisseau du désert !

En avril 2012, ce sont Mathias, Jeremy et Jonathan qui sont partis

Les mêmes à dos d'éléphant

Ce type d'expérience est un atout considérable dans le CV de nos étudiants car ils montrent ainsi leur mobilité, leur grande capacité d'adaptation, à la fois professionnelle et culturelle, et leur esprit de découverte. Ceci est loin d'être négligeable à une époque où beaucoup d'entreprises délocalisent dans des pays émergeants.

Site web : http://www.bkbiet.ac.in/

Les étudiants qui partent bénéficient d’une bourse qui prend en charge une bonne partie des frais de déplacement et de logement sur place. Ils peuvent obtenir soit une bourse ERASMUS, soit la Bourse Découverte de la région Poitou-Charentes.

Enfin, grâce à un premier essai particulièrement concluant, notre collègue enseignante d'anglais a mis en place un "partenariat" avec un des plus prestigieux établissements d'Australie, Geelong Grammar School, qui accueille chaque année un de nos étudiants diplômés pour qu’il (elle) assure un poste rémunéré de lecteur sur le campus de Timbertop pendant un an.

L’étudiant(e) est responsable de l’encadrement sportif des élèves pendant les nombreuses activités périscolaires mises en place à Timbertop et doit également assister les enseignants de français dans la salle de classe.

Ce poste est convoité par de nombreux étudiants et il nous faut parfois procéder à une sélection en fonction de la motivation et du profil souhaité (dynamique, fiable, niveau raisonnable en anglais, …).

Rémi Bremand en trekking dans le far-back australien

 

Matthias contemplant le lever du soleil aux antipodes de notre pays...

Recrutement d'étudiants étrangers

Le département GEII examine avec beaucoup d'intérêt les dossiers des étrangers francophones. Nous accueillons régulièrement des étudiants marocains, sénégalais, gabonais, congolais. Leur recrutement peut se faire directement par l'application Post-Bac, ou par l'intermédiaire d'organismes comme Campus-France, ou encore au travers de conventions avec certains pays comme le Gabon, le Venezuela, le Vietnam, la Chine…
A partir de la rentrée 2011 nous recevrons deux étudiants chinois, et nous étudions la possibilité de recevoir des étudiants chiliens.
L'intérêt pour nos étudiants est de découvrir d'autres cultures en se liant avec ces étudiants venus d'ailleurs et, éventuellement, de se créer des relations en vu de stages ou d'emplois.

 

L'apprentissage

Les étudiants GEII d'Angoulême peuvent choisir de faire leur deuxième année en alternance avec un contrat d'apprentissage rétribué. Pendant la première année nous les aidons à choisir leur domaine d'activité et à choisir leur entreprise. Cette année d'apprentissage est souvent une façon pour l'entreprise de choisir de futurs collaborateurs et peut-être considérée comme une pré-embauche.

Pendant un an, les apprentis alternent une période d'environ 3 à 4 semaines en entreprise et à l'IUT. Suivant la date à laquelle ils trouvent une entreprise, les apprentis commencent en entreprise à partir du mois de juillet.

La rentrée à l'IUT se fait avec les étudiants non apprentis au début du mois de septembre.


Le diplôme délivré en fin de contrat est exactement le même que pour les étudiants en formation classique et donnent les mêmes droits, en particulier celui de poursuivre des études même si l'apprentissage doit plutôt être considéré comme une insertion professionnelle.

 

Le robot

Un travail de robot

Depuis 10 ans le GEII d’Angoulême participe au concours robotique inter IUT qui a lieu chaque année à Vierzon. Le robot est un petit véhicule possédant 2 roues motrices commandées chacune par un moteur indépendant.

Le robot suiveur de piste :

Sur une plateforme de 8m par 10m sont tracés en blanc 2 parcours qui s’entrelacent.

Sur cette plateforme deux robots s’affrontent en même temps et doivent suivre chacun 1 des 2 parcours (matérialisé par une bande blanche collée sur une moquette sombre) tout en respectant les priorités à droite, en effectuant des évolutions qui permettent de gagner des bonus, en allant le plus vite possible sans dérailler pour finalement renverser une barre de bois et s’arrêter en moins de 20cm. Et comme tout bon robot qui se respecte, il doit se débrouiller tout seul : interdiction absolue de le toucher après avoir tiré le jack de démarrage jusqu’à son arrêt total en fin de parcours.

C’est grâce à une petite caméra que le robot repère le che

min qu’il doit suivre.

 

Le robot guidé par une balise :

Une balise émet en permanence des signaux infrarouges et ultrasons. Le robot en recevant ces signaux est capable de se diriger vers l’endroit d’où ils ont été émis. Le robot doit rejoindre la balise en évitant les obstacles qui sont sur son chemin.

 

Nous utilisons deux principes de guidage :

               1er principe de guidage :

Une tête équipée de 2 récepteurs de signaux infrarouges et mue par un moteur pas à pas oriente le robot vers la balise.

 

    

       

               2ème principe de guidage :

Le robot possède deux capteurs ultrasons placés de part et d’autre de sa structure. Grâce à ses deux "oreilles" ainsi disposées, il peut reconnaître la direction de la provenance des ultrasons qu’il reçoit et ainsi se diriger vers la source.

 

 

 

 

Les énergies renouvelables

À une époque où les énergies fossiles et les matières premières s'épuisent, il nous a semblé important d'axer notre pédagogie sur les énergies renouvelables, le recyclage, les économies d'énergie.

À cet effet nous nous dotons petit à petit de matériels récents permettant d'illustrer cette nouvelle orientation de notre département. Nous avons fait l'acquisition d'un kart électrique, d'un panneau solaire et d'une maquette de simulation de production d'énergie.

 

Le responsable des projets liés au kart, Régis Lucas lors du colloque GEII en juin 2011

Notre site (hébergé par e-kart) :

http://angouleme16geii.e-kart.fr

Trois étudiants GEII, avec leur médaille, après leur participation au concours inter-IUT en mai 2012

 

Florent (arrivé en septembre 2010) en train de travailler un projet portant sur le rendement d'un panneau solaire (au mur)

Matériel haute technologie

Du matériel performant

Le département a toujours investi dans du matériel de test très performant dans de nombreux domaines. Ainsi une salle de travaux pratiques dédiés aux télécommunications permet d’étudier la télévision numérique, la transmission par fibres optiques, les communications numériques ou les antennes. Le matériel de test est constitué d’oscilloscopes numériques, d’analyseurs de spectre ou de réseaux …
 

Un laboratoire de recherche

Les enseignants chercheurs du département ont mis en place un laboratoire de recherche à l’IUT. Le domaine de recherche porte sur l’analyse et la conception de circuits hautes-fréquences pour les radiocommunications. Cette activité donne lieu à des publications scientifiques internationales, ainsi qu’à des collaborations avec des Universités étrangères. Indirectement, ces aspects scientifiques sont portés à la connaissance des étudiants de GEII par le biais de projets et d'exemples qui illustrent les différents cours.

 

Des actions de transfert de technologie

Plusieurs collaborations avec des industriels ont été menées, soit dans le cadre du laboratoire de recherche pour la conception de circuits intégrés de radiocommunication, soit localement en utilisant les moyens du département GEII. Citons par exemple les activités récentes avec la société activacoustic sur le développement d’une carte électronique de traitement audio, ou avec Leroy Somer pour la transmission de données utilisant le standard ZIGBEE

 

Des étudiants aux évolutions futures

Le fait de pouvoir travailler avec des outils modernes de simulation ou de test, sur des sujets proches des attentes des professionnels, à la pointe de l’innovation, prépare nos étudiants aux métiers de demain. De plus, l’équipe enseignante a noué des contacts privilégiés avec des collègues universitaires et d’Ecoles d’ingénieurs, permettant des poursuites d’études nombreuses. Ainsi, des anciens étudiants GEII reviennent au laboratoire de l’IUT pour faire leur stage de Master ou d’ingénieur. Grâce à l’activité de recherche, 3 anciens étudiants GEII ont pu préparer et obtenir une thèse en électronique à l’IUT d’Angoulême.

 

Écoles d'ingénieurs sur dossier et poursuite d'études

L'IUT constitue une excellente préparation aux Ecoles d'ingénieurs qui réservent de nombreuses places aux étudiants GEII dont elles reconnaissent les qualités. Il faut savoir, par exemple, que l'ENAC de Toulouse organise un concours de recrutement réservé aux étudiants GEII !

D'autres étudiants, sans intégrer une Ecole d'ingénieurs, poursuivent des études brillantes à un haut niveau pour passer des Master, des DEA, des thèses…

Récemment un de nos meilleurs étudiants, après des études en Angleterre, en Italie et en Suisse, s'est consacré à la recherche sur les nanotechnologies. D'autres ont été recrutés comme enseignant-chercheur, ou recrutés sur des postes à responsabilité dans de grandes entreprises.

Chaque année les meilleurs étudiants intègrent des Ecoles d'ingénieurs de qualité.

Voici une liste non exhaustive de celles qui ont recruté des étudiants GEII d'Angoulême :